zaterdag 4 februari 2012

Pounti, une belle histoire d'orties et de farine en fontaine


Je ne dis pas que c'est facile mais la recette m'avais mordu autant que j'ai achtée le livre, seulement pour le 'Pounti'.
D'abord je l'ai lu à haute voix dans mon lit, pour sentir les mots, pour comprendre, pour peser les ingrédients mentallement.
Le lendemain je me suis assis à côté du dictionaire et j'ai traduit les mots. Ce qui me fascinait c'était 'vert de blette'. 'Blette' me semblait familiaire mais dans ma langue maternelle ça signifie tout autre chose.
La raison que je tombait amoureux de 'Pounti' étaient les 100 gr. d'orties.
En France je'n ai toute l'année. En fait je me picque chaque fois même en essayent de les éviter, aussi aujourd'hui, pour le Pounti.


Un jour de retour en France j'étais persuadé que je devais commencer à me préparer au Pounti.
J'ai du visiter deux magasins pour attraper le blette. Mais il faut plus:
12 prunaux dénoyautés
300 gr de vert de blette
100 gr épinards
1 poignée d'oseille
100 gr de jeunes orties
200gr de lard de poitrine demi-sel
150gr de jambon d'Auvergne
1 oignon
1 petit bouquet de persil plat
250 gr de farin
6 oeufs
50 cl de lait
fines tranches de lard de poitrine salée
(en quantité suffisante pour garnir le moule)
ou sandoux
sel, poivre du moulin



La veille, faites tremper les prunaux dans l'eau tiède
laver les feuilles et tremper dans l'eau bouillante pendant 2 min
presser forcement pour éliminer l'eau
faite blanchir le lard pendant 5 min
hachez finement le lard, le jambon, l'ognion et le pêrsil (ou demander à quelqu'un dautre comme moi), mélanger intinement au hachis d'herbes, poivrez bien, salez avec precaution.
Déposer la farine en fontaine dans un grand saladier. Cassez les oeufs et mélanger et incorporer peu à peu le lait, puis ajouter tout. Prépare une terrine rectangulaire avec les tranches de jambon, verse la moitié du mélange, puis ranger les pruneaux
.


Four: 1 heure à 200°


commentaires des voisins: 'Est-ce que je peut copier la recette?'


2 opmerkingen:

  1. Je ne dis pas que c'est facile mais la recette m'avais mordu autant que j'ai achtée (c’est toi qui achète qq chose donc : acheté le livre, seulement pour le 'Pounti'.
    D'abord je l'ai lu à haute voix dans mon lit, pour sentir les mots, pour comprendre, pour peser les ingrédients mentallement. (tu as assez avec seulement un ‘l’)
    Le lendemain je me suis assis à côté du dictionaire (et ici il t’en faut deux, des ‘n’, donc : dictionnaire) et j'ai traduit les mots. Ce qui me fascinait c'était 'vert de blette'. 'Blette' me semblait familiaire mais dans ma langue maternelle ça signifie tout autre chose.
    La raison que je tombait amoureux de 'Pounti' étaient les 100 gr. d'orties.
    En France je'n ai (j’en ai : c’est le contraire) toute l'année. En fait je me picque (pique) chaque fois même en essayent de les éviter, aussi aujourd'hui, pour le Pounti.
    Un jour de retour en France j'étais persuadé que je devais commencer à me préparer au Pounti.
    J'ai du visiter deux magasins pour attraper le blette. Mais il faut plus:

    12 prunaux (pruneaux) dénoyautés
    300 gr de vert de blette
    100 gr épinards
    1 poignée d'oseille
    100 gr de jeunes orties
    200gr de lard de poitrine demi-sel
    150gr de jambon d'Auvergne
    1 oignon
    1 petit bouquet de persil plat
    250 gr de farin (farine)
    6 oeufs
    50 cl de lait
    fines tranches de lard de poitrine salée
    (en quantité suffisante pour garnir le moule)
    ou sandoux ( ???)
    sel, poivre du moulin

    La veille, faites tremper les prunaux (voir ci-dessus) dans l'eau tiède
    laver les feuilles et tremper dans l'eau bouillante pendant 2 min
    presser forcement pour éliminer l'eau
    faite blanchir le lard pendant 5 min
    hachez finement le lard, le jambon, l’ognion (oignion) et le pêrsil (persil) (ou demander à quelqu'un dautre (d’autre) comme moi : c’est du patois), mélanger intinement ( ?) au hachis d'herbes, poivrez bien, salez avec precaution.(précaution)
    Déposer la farine la farine en fontaine dans un grand saladier. Cassez les oeufs et mélanger et incorporer peu à peu le lait, puis ajouter tout. Prépare une terrine rectangulaire avec les tranches de jambon, verse la moitié du mélange, puis ranger les pruneaux (tu vois? ça s’améliore !)

    Et bien ma chère sœur, voici qqs corrections non-requises, Je te remercie de tout cœur pour ta merveilleuse recette.

    BeantwoordenVerwijderen